Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Accueil des gens du voyage et stationnements illicites en Haute-Savoie

COMMUNIQUE DE PRESSE

Il faut une plus grande volonté politique, des moyens renforcés et des évolutions législatives indispensables.

A l'instar de mes collègues parlementaires Virginie DUBY-MULLER, Jean-Claude CARLE et Cyril PELLEVAT, je me suis exprimé à différentes reprises sur la situation actuelle qui nourrit l'incompréhension des élus et engendre chez eux de fortes et légitimes attentes.

Je voudrais tout d'abord saluer le sang froid de ces élus, en particulier des maires et des adjoints des communes concernées qui, souvent en tant qu'agents de l'État, tentent de faire appliquer la loi de la République sur le territoire de leurs communes ou intercommunalités.

Je soutiens et je soutiendrai leurs démarches notamment pour que les moyens de la justice et des forces de l'ordre soient renforcés dans les meilleurs délais.

Avec énergie, j'appuierai leurs demandes en ce sens auprès de Gérard COLLOMB et de François BAYROU, qui sont l'un comme l'autre en charge de ce dossier au sein du Gouvernement.

Sur un plan législatif, au moment où une nouvelle législature va s'ouvrir à l'Assemblée Nationale, je déposerai une proposition de loi sur le Bureau du Sénat, après avoir pris le temps d'auditionner toutes les personnes compétentes en Haute-Savoie et de soumettre le texte aux maires et conseillers départementaux.

Au titre des rencontres préparatoires, j'ai à ce jour rencontré ou participé à des réunions avec :

- de nombreux maires et présidents d'intercommunalité à l'occasion de mes rencontres dans tout le département,

- le sous-préfet de Saint-Julien en Genevois,

- le procureur de la république de Thonon-les-Bains,

- la responsable de la scolarisation des enfants appartenant à la communauté du voyage,

- le régulateur recruté par l'Association des Maires de la Haute-Savoie,

- les représentants du SIGETA, le président Louis CHAMPIOT et les vice-présidents Elodie RENOULET ROLLUX et Alban MAGNIN

Je poursuivrai ces rencontres de terrain dans les semaines qui viennent afin de préparer un texte qui réponde aux attentes des acteurs.

Écrire un commentaire

Optionnel