Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Exercice de la pratique avancée infirmière

Question écrite publiée le 24 mai 2018 et adressée à la Ministre des Solidarités et de la Santé

M. Loïc Hervé attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la possibilité pour les professionnels paramédicaux d'exercer en pratique avancée, introduite par l'article 119 de la loi n° 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé. Dans un contexte de besoins croissants en santé et d'aggravation des déserts médicaux, le développement de la pratique avancée représente une avancée importante de notre offre de soins. Or, elle demeure subordonnée à la publication d'un décret définissant les domaines d'intervention, les conditions et les règles de son exercice, autorisant la réalisation d'actes dont les premiers recours seraient les premiers bénéficiaires. En outre, il semblerait que le projet de décret limite davantage les contours de cette nouvelle profession. Il prévoirait également la rédaction d'un protocole entre le médecin et l'infirmier, qui altère la confiance envers ce professionnel intermédiaire doté d'une formation supplémentaire et en restreint l'autonomie. Ainsi, il lui demande à quelle échéance sera publié le décret d'application autorisant l'exercice de la pratique avancée infirmière. Alors qu'il est nécessaire de fluidifier le parcours des patients, il lui demande ce qu'elle envisage pour dépasser les clivages entre professions de santé et leur conservatisme, afin d'instaurer, à l'instar d'autres pays étrangers, une véritable innovation professionnelle à la hauteur des enjeux sanitaires actuels et futurs.

Lien : http://www.senat.fr/questions/base/2018/qSEQ180505107.html

Écrire un commentaire

Optionnel