Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Commune de Magland

  • Sénateur à domicile - Dans les pas de Loïc Hervé

  • Interview et reportage du 14 mars 2016 dans l'émission Sénat 360 sur Public Sénat #Flaine

    Retrouvez mon intervention dans l’émission Sénat 360/sénateur à domicile, pour évoquer ma mission de Sénateur sur le terrain (émission tournée vendredi dernier à Flaine).

    Le reportage démarre vers 01:43:00


    Senat 360 (14/03/2016) par publicsenat

  • Assemblée Générale de l'Association des Communes et Intercommunalités forestières de la Haute-Savoie

    http://loicherve.hautetfort.com/media/02/02/824287396.18.JPG

  • Réunion de Comité du Syndicat Intercommunal Omnisports de la Vallée de l'Arve

    http://loicherve.hautetfort.com/media/01/02/824287396.25.JPG
    Photo : Loïc HERVE

  • Assemblée Générale de l'Association des Communes Forestières de Haute-Savoie

    http://loicherve.hautetfort.com/media/01/00/824287396.28.JPG


  • Visite de l'EHPAD "Les Cyclamens" par les élus de la Communauté de Communes Cluses Arve et Montagne

    http://loicherve.hautetfort.com/media/02/00/824287396.17.JPG

    http://loicherve.hautetfort.com/media/02/01/824287396.32.JPG

    Photos : Loïc HERVE, Robert RONCHINI


  • [Le Messager, 17 mai 2012] D. Simoncini renonce et soutient L. Hervé

    Le Messager-Faucigny 17 mai 2012 001.jpg

    Source : Le Messager, 17 mai 2012

  • #Législatives2012 : Réunion publique le vendredi 11 mai à 20 heures 30 à Magland (Mairie)

    Madame, Monsieur,

    J'animerai une réunion publique à votre rencontre,

    le vendredi 11 mai à 20 heures 30,
    en Mairie de Magland.

    En présence de Jean-Paul AMOUDRY, Sénateur de la Haute-Savoie

    N'hésitez pas à venir nombreux et, surtout, accompagnés de vos amis.

    Bien cordialement,

    Loïc HERVE, Maire de Marnaz
    Candidat aux élections législatives
    dans la 6ème circonscription de la
    Haute-Savoie

    Contact : 06 06 70 73 89
    loicherve@hotmail.com
    www.loicherve.fr

    Toutes les réunions publiques (cliquez sur le lien)

  • Discours de Marnaz, le 3 avril 2012 (1/5) : Introduction

    Mesdames, Messieurs, mes chers amis,

    Je suis très heureux de vous voir si nombreux ce soir dans cette Salle des Fêtes de Marnaz pour le lancement de ma campagne pour les élections législatives des 10 et 17 juin 2012.

    J'y vois là un heureux présage. J'y vois aussi un devoir, celui de ne pas décevoir l'intérêt que vous portez à la fois à cette élection et à ma démarche.

    Avec émotion, je salue l'équipe municipale de Marnaz que je conduis depuis 4 ans et qui fait de moi, un Maire heureux et fier de tout ce que nous menons à bien ensemble.

    Un Maire heureux et fier aussi de ce soutien amical et franc dans ces élections et dont j'ai chaque jour des preuves. Merci Pascale pour tes mots d'accueil, merci à tous.

    Permettez-moi de saluer chaleureusement les personnalités politiques présentes :
    - Jean-Paul AMOUDRY, Sénateur et Conseiller général de la Haute-Savoie, Président départemental de la formation politique à laquelle j'appartiens : le Nouveau Centre,
    - Maurice GRADEL, Conseiller général de ce canton et Maire de Scionzier,
    - Jean-Luc RIGAUT, Maire d'Annecy et Conseiller général de la Haute-Savoie,
    - Dominique PUTHOD, Conseiller général de la Haute-Savoie et adjoint au Maire d'Annecy,
    - Mesdames et Messieurs les Maires (Patricia ROSA, Maire d'Arâches-La Frasse, Bernard CARTIER, Maire de Châtillon-sur-Cluses, Jean-Pierre BLANCHET, Maire du Reposoir, Jacky MARTINELLI, Maire du Mont-Saxonnex, Gilbert CATALA, Maire de Thyez, Gilles PETIT-JEAN, Maire de Passy),
    - Mesdames et Messieurs les adjoints au Maire et Conseillers municipaux représentant de très nombreuses communes de la circonscription (Cluses, Magland, Samoëns...) et même au delà !
    Parmi eux, je fais un clin d'œil tout particulier à mes amis de la future Communauté de Communes Cluses, Arve et Montagnes, mes camarades de lutte !
    Nous attendons l'arrivée de Jean-Luc ARCADE, Président du Parti Radical de la Haute-Savoie.
    Je salue amicalement Philippe DEPARIS, candidat dans cette élection et qui me fait l'amitié de sa présence. Il me rend la politesse puisque j'étais présent au lancement de sa campagne à Cluses.

    Je tiens à excuser Éric FOURNIER, Conseiller régional et Maire de Chamonix-Mont-Blanc, ainsi que Bernard BOSSON, Ancien Ministre.


    Certains me connaissent, d'autres moins.

    Je sais que cet exercice est périlleux mais je veux vous dire ce soir ce qui dans ma vie m'a conduit à me présenter à cette élection législative.

    Oscar WILDE disait de la jeunesse qu'elle est un art.

    Je ne sais pas si cette affirmation est vraie, mais que dire d'autre alors si ce n'est que j'ai 31 ans, que je suis marié et père de deux charmants enfants.

    Face à un engagement comme celui des élections législatives qui va me demander beaucoup d'énergie et de temps, c'est à ma famille que je pense en premier ce soir.  

    J'ai grandi ici, je vis ici, je travaille ici, je suis élu ici et j'œuvre au quotidien dans les fonctions qui sont les miennes à la défense de tout ce qui permet à l'être humain de s'accomplir et de s'épanouir. Pour moi, il s'agit de la famille, du travail ou de la vie associative.

    Mes origines savoyardes et bretonnes, l'histoire de mes parents qui sont présents ce soir et que j'embrasse, nous ont accrochés, ma sœur, mon frère et moi à cette pente du Bargy.

    Marnaz, cette pente, ces montagnes que j'ai gravies, sans être un véritable alpiniste, sont mes racines, mon ancrage, mon terroir. J'aime le caractère des gens d'ici, l'ardeur au travail, la fidélité dans l'amitié. Ces traits de caractère ont été forgés par la rigueur du climat, la rudesse des éléments. Ces traits de caractère, je les ressens, je les ai faits miens.

    Et si j'ai choisi Marnaz pour cette première réunion, comme je l'avais fait le 23 janvier dernier pour l'annonce de ma candidature, c'est autant un choix qu'une évidence.

    Les hasards de la vie, la volonté d'Arlette DEBALME, mon prédécesseur, les élections de mars 2008 ont fait de moi le Maire de cette commune de Marnaz et le deuxième plus jeune maire de Haute-Savoie.

    Mais ce soir, j'en viens au plus important, je veux vous dire avec clarté ce que je compte faire dans cette élection, pour la France, pour notre territoire, et dans quel état d'esprit.

    Téléchargez le discours dans son intégralité au format PDF

  • Inauguration du nouveau télésiège "Le désert blanc" à Flaine

    http://loicherve.hautetfort.com/media/00/02/824287396.8.JPG
    Photo : Loïc HERVE

  • Discours de M. le Maire de Marnaz à l'occasion de la cérémonie des vœux pour 2012

     
    Mesdames et Messieurs, mes chers concitoyens marnerots, 

    Je suis moi aussi très heureux de nous voir si nombreux ce soir dans ce gymnase pour échanger les uns avec les autres nos bons vœux pour l'année nouvelle, pour évoquer la vie de notre chère commune de Marnaz et surtout pour nous retrouver à l'occasion d'un moment d'amitié.

    Je me dois saluer chaleureusement les personnalités qui nous font le plaisir de leur présence, ainsi que toutes les personnes qui à un titre ou à un autre représentent les relations quotidiennes de notre collectivité :

    Monsieur le Conseiller Général et Maire de Scionzier,
    Mesdames et Messieurs les Maires, adjoints aux Maires, conseillers municipaux et anciens élus des communes de la future communauté de communes du bassin clusien (les représentants de Madame le Maire d'Arâches - La Frasse, Monsieur le Maire de Cluses, Monsieur le Maire de Magland, Monsieur le Maire de Mont-Saxonnex, Monsieur le Maire de Le Reposoir, Madame le Maire de Nancy-sur-Cluses, Monsieur le Maire de Thyez),
    Madame le Maire et les élus de Saint-Sigismond sont retenus ce soir dans leur commune par la même cérémonie.
    Je salue les élus des autres communes amies (Monsieur le Maire de d'Allonzier-la-Caille, les représentants de Monsieur le Maire de Châtillon-sur-Cluses, Monsieur le Maire de Domancy, Monsieur le Maire de Villy-le-Bouveret, les représentants de Monsieur le Maire de Vougy),
    Je salue les anciens Maires d'Ambilly, de Brizon et de Le Reposoir,
    Madame et Monsieur les Maires Honoraires de la commune de Marnaz,
    Mesdames et Messieurs les adjoints au Maire, Conseillers délégués et Conseillers municipaux de la commune de Marnaz,
    Mesdames et Messieurs les Présidents et Vice-Présidents des Syndicats intercommunaux et départementaux (Messieurs les Vice-présidents du SIVOM de la Région de Cluses, Madame la Présidente du SIVU Actions Ville, Monsieur le Président du SIO de la Vallée de l'Arve, Monsieur le Vice-Président du SYANE, Monsieur le Président du SIRCA, Messieurs les Vice-présidents du SM3A, Monsieur le Chef de projet du CDDRA du Faucigny, Monsieur le Chef de projet de l'Agenda 21 intercommunal, Monsieur le Vice-président de l'EPF 74),
    Messieurs les officiers représentant la Gendarmerie nationale, Mon Lieutenant,
    Messieurs les officiers représentant les Sapeurs-Pompiers, Major,
    Monsieur le Trésorier principal,
    Monsieur l'Abbé,
    Monsieur le Pasteur,
    Mesdames et Messieurs les Présidents d'Associations,
    Mesdames et Messieurs les chefs d'entreprises et commerçants installés à Marnaz ou partenaires de la commune,
    Mesdames et Messieurs les chefs de services de l'Etat, des Collectivités Locales, syndicats intercommunaux et services publics, (Monsieur le Directeur Général des Services du SIVOM de la Région de Cluses),
    Madame et Monsieur les Directeurs des écoles de Marnaz, Mesdames et Messieurs les enseignants,
    Monsieur le Directeur Général des Services, Mesdames et Messieurs les membres du personnel communal,
    Mesdames et Messieurs les représentants de la presse,
    Mesdames, Messieurs,
    Mes chers concitoyens et chers amis,

    Pascale CAMPS, première adjointe, vient de retracer de manière exhaustive l'année 2011 et je l'en remercie vivement pour cet exercice toujours un peu périlleux mais relevé avec brio.

    Cette année 2011 fait de moi un Maire fier de sa commune, heureux des projets qui avancent, des évènements qui permettent rencontres et partage.

    Merci aussi, Pascale, pour vos voeux formulés à mon égard et à celui de ma famille. Anne se joint à moi pour vous présenter en retour nos voeux les plus sincères au plan personnel, que vous voudrez bien partager avec Didier, Marine et François.

    Nos voeux concernent aussi l'accomplissement de votre mandat de Première adjointe en charge des finances et de la politique de la ville.

    Il en va de même pour celui de Présidente du SIVU Action Ville, syndicat intercommunal chargé de mettre en oeuvre des actions au profit de la cohésion sociale et sur le territoire de 7 communes de notre vallée.

    Je tiens à cet instant à remercier toute l'équipe qui m'entoure, les autres adjoints, Robert GLEY, Françoise DENIZON, Thierry BENE et Joëlle GUERIN, les Conseillers délégués et les Conseillers municipaux.

    Nous formons une équipe soudée et unie, c'est essentiel. Je sais combien je peux compter sur votre appui et sur votre engagement sans faille au service de Marnaz et de ses habitants. Cet engagement nécessite souvent votre présence pour pour participer aux sollicitations nombreuses auxquelles vous répondez toujours. En effet, il n'est pas un soir sans qu'une ou plusieurs réunions ne se déroule en Mairie ou à l'extérieur dans l'ensemble des domaines dont nous avons la charge. J'ai à cette instant une pensée pour les conjoints d'élus sans le soutien desquels rien de ce que nous faisons ne serait possible.

    Et je tiens ce soir à vous remercier aussi pour la résistance physique dont vous allez encore devoir faire preuve l'année prochaine évidemment mais aussi ce soir pour, tout en écoutant les discours, conserver le plus beau des sourires.

    Je tiens aussi à remercier nos collaborateurs, agents de la commune de Marnaz et des syndicats intercommunaux auxquels nous adhérons. Ces personnes nous permettent d'accomplir nos missions et elles le font avec le sens du travail bien fait et celui du service public. Monsieur le Directeur Général des Services, je vous charge de leur transmettre ce satisfecit accompagné de nos meilleurs souhaits pour continuer dans cette même dynamique.

    2011 a été une année extrêmement dense en évènements. Cela est dû à la richesse de notre tissu associatif et au travail de l'OMA. La présence de l'Harmonie municipale et de la Batterie fanfare que je remercie toutes deux, avec leurs chefs, pour leur prestation en est une fois de plus la preuve.

    J'en terminerai des remerciements par un grand coup de chapeau aux organisateurs de la soirée, aux services techniques, à Jean-Michel, le concierge du Gymnase et à Lise, cachée derrière l'écran qui a réalisé et qui fait défiler le diaporama. Un salut amical à Amadeus qui sonorise la soirée et à Burt Prod qui s'occupe des photos et de la réalisation d'un clip vidéo. Un amical salut à Franck, notre Monsieur Loyal de la soirée,

    Pour ma part, je veux vous parler de 2012 !

    C'est la quatrième fois depuis le début du mandat que nous accomplissons cette exercice si important.

    Et chaque fois, je mesure l'intérêt que cela représente de pouvoir esquisser les lignes forces et les perspectives de nos actions à venir.

    Comment aborder cette nouvelle année alors que nous avons le sentiment que le monde occidental et notre vieux continent européen vascillent ?

    Comment aborder cette nouvelle année alors que de nouveaux effets de la crise économique sont à craindre avec des risques importants pesant sur l'emploi et sur la croissance ?

    Comment aborder cette nouvelle année alors que les tentations du repli sur soi, la peur de l'étranger ou la défiance à l'égard des responsables politiques resurgissent comme de vieux démons ?

    Je crois que face à tant d'incertitudes, d'oiseaux de mauvaise augure et de matraquage télévisuel incitant à toujours plus de sinistrose, il faut se dire plusieurs choses, non seulement pour nous réconforter mais surtout pour nous convaincre d'aller de l'avant.

    A notre échelle, nous avons les moyens de sortir de la situation dans laquelle nous sommes, et nos forces nous mèneront ineluctablement sur la voie du salut.

    La France est un pays prospère. La France est un pays solidaire. La France est un pays créatif.

    Plus que beaucoup de régions dans notre pays, la Haute-Savoie et notre vallée connaissent cette prospérité, cette solidarité, cette créativité.

    Gageons que 2012 soit une année où nos atouts nous permetteront de relever ces défis.

    J'adresse donc des voeux de discernement aux chefs d'entreprises de l'industrie, aux artisants, aux commerçants. J'adresse des voeux de courage aux collaborateurs des entreprises, aux cadres, aux salariés et ouvriers afin que nos entreprises résistent dans la tourmente. Je sais que l'esprit de responsabilité et le savoir faire comptent toujours énormément.

    Dans ces circonstances, le fil directeur de mon intervention sera celui du volontarisme, comme cela l'avait été il y a 3 ans, en 2009 lors de mon premier discours des voeux, au tout début de la crise.

    Avant même que le « produire en France » et les réindustrialisation ne reviennent au goût du jour, je me suis longtemps interrogé sur le réel rôle qui devait être celui d'une collectivité locale vis-à-vis de l'économie, de la création et du développement des entreprises et des emplois.

    Je m'emploie, avec l'équipe municipale depuis maintenant presque quatre ans, de faire nôtre la citation d'Emile de GIRARDIN : « Gouverner, c'est prévoir ».

    Alors que tout nous pousse à l'urgence, à l'immédiateté, et qu'il s'agit peut-être là du mal le plus grand de notre époque, il faudrait avoir seulement à l'esprit que seule l'anticipation nous permet de préparer l'avenir.

    Pour être plus concret, je crois pouvoir dire que notre commune reste, et par choix, une collectivité d'investissement. Elle le fait grâce à ses moyens humains et financiers. Elle a vocation demain plus fortement à le faire avec ses voisines, dans le cadre de l'intercommunalité.

    I – (1) Notre commune investit d'abord dans le domaine social pour améliorer votre quotidien et vous apporter les services à la personne et à la famille qui doivent être ceux d'une petite ville de 5 000 habitants au sein d'une agglomération de 45 000.

    Elle investit aussi parce que la cohésion sociale doit-être assurée, dans une commune et uun bassin d'emploi où le revenu médian des ménages est l'un des plus faibles du département (Marnaz : 275ème / 294), dans une commune où le nombre de chômeurs stagne autour des 300 alors qu'il était durablement établi avant la crise de 2008-2009 à 200.

    Nous continuons d'abord à nous préoccuper du dossier de la reconstruction de l'EHPAD des Corbattes en lien avec le Centre Hospitalier Alpes Léman et l'Etablissement Public Foncier de Haute-Savoie. La relocalisation devrai trouver aisément sa place dans le secteur des Sages à l'emplacement de l'usine ANPER. Nous nous mobilisons aussi pour trouver une solution de requalification du bâtiment actuel.

    Dans le même secteur des Sages, le Centre de Première Intervention devrait aussi connaître un agrandissement avec deux travées supplémentaires pour les véhicules et un bâtiment de vie à l'arrière. Le concours de maîtrise d'oeuvre vient d'être lancé.

    Mais notre projet phare, cette année, et cela serait vrai aussi de tout le mandat, sera la Maison de la Petite Enfance, structure multiaccueil qui abritera une crèche / halte-garderie d'une capacité de 35 berceaux, le relais des assistants maternels « Les p'tits loups du Bargy ». Au sous-sol, une salle multimédia permettra d'accueillir formations ou assemblées générales...

    Le permis de construire a été accordé, les entreprises ont été retenues. Beaucoup d'entre elles sont d'ailleurs implantées dans notre territoire.

    Le coût travaux hors taxe de cette opération avec un parking de 70 places est de 3 millions 2 cent mille euros. La Caisse d'Allocations Familiales sera notre principal partenaire financier.

    C'est le centre ville de la commune qui s'en trouvera ainsi transformé. C'est la raison pour laquelle nous poursuivrons nos réflexions sur l'aménagement du centre parallèlement à la révision du Plan Local d'Urbanisme avec le cabinet AXE.

    Cettre structure multi-accueil apportera une diversification des modes de garde et améliorera l'environnement socio-économique qui est la première garantie pour l'activité économique. Nous y travaillons dans le cadre du pôle de compétitivité Arve Industries Haute-Savoie Mont-Blanc.

    (2) Mais la commune n'en reste pas là puisqu'elle investit aussi en faveur de la création d'entreprises et d'emplois.

    Inutile d'enfoncer des portes ouvertes, nous sommes un acteur économique par l'argent investi mais, dans des domaines comme l'industrie, notre seul rôle reste limité à la création des conditions favorables au développement économique.

    Je salue à cette occasion les entreprises qui ont porté des investissements lourds malgré les incertitudes des temps, soit pour renforcer leurs moyens de production soit pour développer leurs locaux.

    Je ne prendrai ici que l'exemple d'ECOTEC Marnaz, dénomination prise pour la commercialisation de la ZAC de la Forêt.

    Le premier bâtiment sera bientôt livré au cabinet d'expertise comptable IN EXTENSO.

    En 2012, d'autres entreprises dont l'entreprise DETEC vont pouvoir mettre en œuvre leurs projets.

    Nous avons aussi la préoccupation de maintenir et de développer l'armature commerciale du centre ville. Je me félicite de voir de nouveaux commerçants ou professions libérales s'installer ou reprendre des enseignes.

    Je profite de l'occasion de parler du commerce pour vous annoncer la réouverture demain matin du Petit casino. Je sais que beaucoup d'entre vous attendaient cette bonne nouvelles. Permettez moi de souhaiter la bienvenue aux nouveaux gérants, qui doivent être parmi nous ce soir.

    (3) Dernier objectif à poursuivre, celui d'investir dans une logique de développement durable.

    Dans le bassin clusien, et conformément à nos engagements lors des élections municipales de mars 2008, nous avons la chance de pouvoir compter sur une démarche collective d'Agenda 21, portée par la ville de Cluses pour le compte des 10 communes de la future communauté.

    Diverses actions concrètes ont déjà été menées et rappelées tout à l'heure. Le projet le plus emblématique à venir, au delà de la crèche, conçue selon les règles les plus drastiques, sera le projet de 34 logements, élaboré dans l'esprit des éco-quartiers et qui sera réalisé par Halpades.

    De nouveaux travaux sur les réseaux d'assainissement permettront la limitation des eaux claires parasites. Je pense au Pranjoux, ou à la rue des Vergers. Cela pourra se faire grâce à l'attribution d'une subvention du SIVOM de la Région de Cluses dans le cadre des accords financiers permettant le raccordement de Mieussy, Saint-Jeoire et La Tour à la station d'épuration de Marignier.

    Nous avons au quotidien la préoccupation de suivre l'évolution des friches industrielles et des arrêts d'activité.

    Loin d'une vision dogmatique ou intégriste de l'écologie, se battre avec énergie pour le développement durable, c'est d'abord préserver votre qualité de vie. La commune n'a pas vocation à acheter toutes les friches industrielles. Mais il faut de la volonté et à l'occasion d'opérations ciblées, cela peut s'avérer important pour l'avenir.

    Nous sommes intervenus sur le dossier de l'entreprise Albert BRIFFAZ aux Valignons. Le site a été dépollué par son propriétaire.

    Nous l'avons fait pour l'entreprise PRECITURN, où les fûts ont été évacués après plusieurs mois d'insistance.

    En 2012, une partie de l'usine BOISIER sera également démolie au cours du premier semestre. La partie que vous voyez sur la photo sera quant à elle conservée pour une rénovation future.

    L'entreprise ANPER, dont je nous vous avons parlé, devrait connaître également le même sort, et faire place au nouvel EHPAD.

    J'attire votre attention sur les enjeux de santé publique que représentent pour notre vie quotidienne la qualité de l'eau ou de l'air. Dans nos pratiques, ayons à cœur de penser aux conséquences de nos gestes sur le milieu naturel et sur la santé humaine.

    Votre commune soutien le travail réalisé dans le cadre du Contrat de rivière Arve comme dans le cadre du plan de prévention de l'atmosphère.

    Nous avons renouvellé ce matin le contrat d'affermage de l'eau et de l'assainissement avec la SAUR pour une durée de 6 ans. Au delà d'une baisse du coût pour les usagers, je me félicite du renforcement des exigences de ce contrat et de la mise en place en deux ans de la télérelève de l'ensemble des 2000 compteurs. Ceux ci seront changés sans coût pour les usagers. Des services nouveaux notamment de suivi de votre consommation pourront vous être proposés. L'ensemble du réseau d'eau potable fera aussi l'objet d'une télésurveillance avec la pose de débitmêtres. Un rendement de 85 % est l'objectif à atteindre, ce qui est un chiffre excellent.

    Votre qualité de vie passe aussi par des aménagements qualitatifs. Nous avons du abandonner pour l'instant le projet de rénovation du presbytère. Pour des questions financières, l'école de musique pourrait voir le jour dans les locaux de l'usine BOISIER. Des études sont en cours à ce sujet.

    Pour en revenir au Presbytère, nous en aménagerons les extérieurs afin de pouvoir remettre en valeur ce bâtiment, permettre de donner un cadre pour les photos de mariage et peut être accueillir des évènements musicaux.

    J'en ai terminé des projets mais pour plus de détail, je vous donne rendez-vous comme chaque année pour notre réunion publique du mois d'avril.

    II - Pour accomplir les missions qui nous sont confiées, réaliser des investissements, assurer des services à la population, il nous faut des moyens.

    Notre commune a eu la chance de bénéficier du dynamisme économique, et grâce à la taxe professionnelle de réaliser dans le passé des investissements importants.

    La réforme de cette taxe a modifié en profondeur la nature de nos recettes et la structure financière de la collectivité.

    Pour ce qui est de nos dépenses, nous devons maîtriser notre masse salariales, ce qui est le cas puisque la plupart de nos services restent à effectif constant.

    Nous avons anticipé les conséquences cette réforme de la fiscalité en dotant les services municipaux de deux fonctions essentielles :

    - une fonction marchés publics, achats, assurances

    - une fonction finances, recherche de subventions

    Aux deux bouts de la chaine, nous recherchons économies de fonctionnement et financements nouveaux. Je me félicite du travail accompli et de cette évolution apportée à notre fonctionnement interne.

    Nous lancerons aussi une démarche de certification « Charte Marianne » dans un soucis d'améliorer sans cesse la qualité du service qui vous est rendu.

    En 2012, il nous faudra aussi adapter les tarifs de certains services, comme la fiscalité sur l'enlèvement des ordures, les redevances de l'eau et de assainissement pour faire correspondre, avec davantage de cohérence, le service rendu avec le prix payé par l'usager.

    Nous n'avons pas d'autre choix et différer reviendrait inéluctablement à des augmentations insupportables.

    Le recours à la dette a été dédié en 2011 au projet de crèche. Le budget 2012 devrait se faire sans emprunt.

    III - On trouve ici les limites et certaines questions doivent s'aborder dans un cadre plus large, celui d'un bassin de vie qui se structure.

    Je dois vous dire ce soir que nous avons confiance et espoir de voir la situation se dénouer dans les jours qui viennent.

    Après des années d'entrave où le projet commun des Conseils municipaux de 7 puis de 10 communes n'a pu voir le jour créant chez les élus une incompréhension grandissante et empêchant notre territoire de voir son développement de manière nouvelle.

    Beaucoup des problématiques que j'ai évoquées ce soir ne peuvent plus être abordées à notre seule échelle. Elles doivent l'être à la dimension du bassin de votre vie quotidienne.

    Cette communauté nous permettra de faire mieux et plus ensemble.

    Cette communauté nous permettra aussi d'offrir des services nouveaux. Et je pense particulièrement aux transports en commun.

    Que 2012 nous apporte ce nouvel outil dont nous avons tant besoin : la Communauté de Communes du Bassin Clusien !

    Que 2012 nous donne de conserver cet esprit de concorde entre les Maires les élus et services de nos communes, pour respecter nos différences, pour dépasser nos divergences.

    Nous aurons l'occasion le 27 janvier prochain de faire les premiers voeux de l'intercommunalité à Cluses. C'est une belle initiative à laquelle je m'associe pleinement.

    Je vais vous faire une confidence. L'adversité nous a rapprochés. Et je veux profiter de l'occasion ce soir pour dire publiquement que j'ai beaucoup appris dans ces trois dernières années de mes collègues Maires et élus des communes de la future communauté.

    Je suis sûr que ce projet se révèlera dans le concret non pas seulement comme une réussite, mais comme une évidence.

    Mes chers concitoyens et chers amis,

    J'espère que vous l'aurez senti, votre équipe municipale est déterminée à continuer son œuvre avec détermination, et à votre service.

    Parce que le monde change et que notre quotidien change aussi, ayons à cœur de prendre notre part à ce changement avec résolution et optimisme pour bâtir ensemble une commune plus durable, plus conviviale, plus fraternelle...

    Chacune et chacun d'entre nous peut participer. Et c'est dans cet esprit que nous entendons poursuivre.

    Alors que 2012 soit pour vos familles, vos entreprises et vos associations, ainsi que notre commune :

    - une année de douceur,

    - une année de joie,

    - une année d'espérance !

     

    Et à l'instar du poète Jacques BREL, qui disait que « le seul fait de rêver est déjà très important.

    Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques uns.

    Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer et d'oublier ce qu'il faut oublier.

    Je vous souhaite des silences.

    Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil et des rires d'enfants.

    Je vous souhaite de résister à l'enlisement, à l'indifférence, aux vertus négatives de notre époque.

    Je vous souhaite surtout d'être vous. »

     

    Bonne année à tous et à chacun ! Bonne année à Marnaz !

    Et place maintenant à la convivialité et à l'amitié !

    Bonne soirée.

  • Elections présidentielles et législatives en 2012 : Pensez à vous inscrire sur la liste électorale de votre commune

    J’invite tous ceux qui ne l’ont pas déjà fait à aller s’inscrire sur les listes électorales de leur mairie, avant le 31 décembre 2011, afin d’exercer leur droit de vote lors des importantes échéances de 2012 (élections présidentielles et législatives).

    La procédure est simple : il vous suffit de vous rendre dans votre mairie, avec votre pièce d’identité et un justificatif de domicile (quittance de loyer, facture EDF).

  • Rénovation du bureau de poste de Magland

    René POUCHOT, Martial SADDIER, Pierre HERISSON

    Photo : Robert RONCHINI