Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cyril PELLEVAT

  • [Le Messager] Loïc Hervé pris dans le tourbillon du Sénat !

    Depuis son élection comme sénateur de la Haute-Savoie dimanche 28 septembre, les journées sont passées à vitesse grand V pour Loïc Hervé.

    Retour sur ses premiers pas au Palais du Luxembourg.

    Ca va très, très vite », confie d'emblée Loïc Hervé. Le maire de Marnaz et président de la communauté de communes Cluses, Arve et montagnes a été élu dimanche 28 septembre sénateur de la Haute-Savoie avec Jean-Claude Carle et Cyril Pellevat.

    Dès le lendemain de l'élection, le nouveau sénateur a sauté dans un train direction Paris. « C'est un tourbillon, confie-t-il, on n'a pas le temps de trop préparer les choses. » A peine arrivé, il a pris part aux premières discussions politiques de son groupe en vue de l'élection du président du sénat. Membre de l'UDI, Loïc Hervé a pu constater avec joie que le groupe centriste s'est renforcé. Il compte désormais 43 sénateurs.

    S'il vient d'être élu, le maire de Marnaz connaît bien le palais du Luxembourg. Il a en effet été, de 2003 à 2005, l'attaché parlementaire de Jean-Paul Amoudry. « Je connais bien le sénat et son fonctionnement, confirme-t-il, j'y ai aujourd'hui le statut de successeur de Jean-Paul Amoudry, qui est très apprécié dans le groupe et au sénat et cela me donne des facilités. » Toutefois, « il y avait quand même pas mal de formalités à faire, des présentations de collaborateurs et de l'organisation de la maison au niveau législatif », ajoute-t-il.

    A 34 ans, Loïc Hervé fait partie des six plus jeunes sénateurs de l'assemblée, avec son homologue du département Cyril Pellevat (33 ans). «  Nous sommes six ou sept en effet à avoir moins de 40 ans. Dans cette assemblée qui représente les élus locaux, c'est important qu'elle lui ressemble et des élus locaux autour de 40 ans, il y en a beaucoup, analyse-t-il, dans les institutions de notre pays et par rapport aux décisions qui nous attendent, c'est indispensable que cette génération soit davantage représentée. » Toutefois, il reconnaît également l'apport de ses collègues plus âgés, « qui nous aident bien et qui sont bienveillants ».

     

    Dans les six plus jeunes

    Loïc Hervé et Cyril Pellevat font donc tous deux parties du bureau d'âge et ont à ce titre ouvert la session, accompagnant le doyen des sénateurs, Paul Vergès, de La Réunion. Ils ont pris place dans la tribune. « C'était un honneur et très impressionnant, raconte Loïc Hervé, nous entourions le doyen et nous l'avons accompagné jusqu'au dépouillement. » C'est le sénateur UMP Gérard Larcher qui a été élu le mercredi 1er octobre comme président. « Nous l'accompagnerons jusqu'à la réunion d'un nouveau bureau. » Loïc Hervé saura bientôt dans quelles commissions il va travailler. « C'est en cours. Je souhaite être dans des commissions en lien direct avec les grands thèmes de la Haute-Savoie pour que je puisse être utile à mon territoire. » Rentré vendredi matin dans le bassin clusien, le sénateur n'a guère eu le temps de souffler. Il constitue en ce moment son équipe parlementaire.

    « Ce sera fait rapidement », puis a enchaîné avec une réunion de bureau de la communauté de communes Cluses, Arve et montagnes et une réunion en mairie de Marnaz avec son équipe, histoire d'échanger sur l'organisation future, le Sénat siégeant le mardi et le mercredi. Loïc Hervé a annoncé quitter la vice-présidence du Syndicat intercommunal omnisports de la vallée de l'Arve mais gardera ses autres mandats jusqu'à l'arrivée du non cumul en 2017.

    ALEXANDRA COLLOMB

    http://www.lemessager.fr/Actualite/Faucigny/2014/10/09/article_loic_herve_pris_dans_le_tourbillon_du_se.shtml#.VDZ2QIVOrSk