Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Gens du voyage

  • Accueil des gens du voyage et stationnements illicites en Haute-Savoie

    COMMUNIQUE DE PRESSE

    Il faut une plus grande volonté politique, des moyens renforcés et des évolutions législatives indispensables.

    A l'instar de mes collègues parlementaires Virginie DUBY-MULLER, Jean-Claude CARLE et Cyril PELLEVAT, je me suis exprimé à différentes reprises sur la situation actuelle qui nourrit l'incompréhension des élus et engendre chez eux de fortes et légitimes attentes.

    Je voudrais tout d'abord saluer le sang froid de ces élus, en particulier des maires et des adjoints des communes concernées qui, souvent en tant qu'agents de l'État, tentent de faire appliquer la loi de la République sur le territoire de leurs communes ou intercommunalités.

    Je soutiens et je soutiendrai leurs démarches notamment pour que les moyens de la justice et des forces de l'ordre soient renforcés dans les meilleurs délais.

    Avec énergie, j'appuierai leurs demandes en ce sens auprès de Gérard COLLOMB et de François BAYROU, qui sont l'un comme l'autre en charge de ce dossier au sein du Gouvernement.

    Sur un plan législatif, au moment où une nouvelle législature va s'ouvrir à l'Assemblée Nationale, je déposerai une proposition de loi sur le Bureau du Sénat, après avoir pris le temps d'auditionner toutes les personnes compétentes en Haute-Savoie et de soumettre le texte aux maires et conseillers départementaux.

    Au titre des rencontres préparatoires, j'ai à ce jour rencontré ou participé à des réunions avec :

    - de nombreux maires et présidents d'intercommunalité à l'occasion de mes rencontres dans tout le département,

    - le sous-préfet de Saint-Julien en Genevois,

    - le procureur de la république de Thonon-les-Bains,

    - la responsable de la scolarisation des enfants appartenant à la communauté du voyage,

    - le régulateur recruté par l'Association des Maires de la Haute-Savoie,

    - les représentants du SIGETA, le président Louis CHAMPIOT et les vice-présidents Elodie RENOULET ROLLUX et Alban MAGNIN

    Je poursuivrai ces rencontres de terrain dans les semaines qui viennent afin de préparer un texte qui réponde aux attentes des acteurs.

  • [Le Dauphiné Libéré, 01/08/2014] Les dernières caravanes dans la zone Ecotec ont été évacuées


    Mis en demeure de libérer le terrain qu’ils occupaient avec 280 caravanes dans la zone Ecotec, les gens du voyage installés illégalement ont progressivement quitté les lieux au cours du week-end dernier, et pour certains en début de semaine. Mais hier matin, il restait douze caravanes sur place.

    Pour déloger les récalcitrants, les gendarmes de la brigade de Scionzier, aidés par des gendarmes mobiles et par le peloton de surveillance et d’intervention, sont arrivés dès 8 heures afin de procéder à leur évacuation. Il leur a fallu convaincre les plus réticents mais tous étaient partis avant 10 h 30 hier matin.

    Un barrage de terre a été installé sur la route qui longe ce terrain appartenant à Teractem (l’aménageur de la zone industrielle Ecotec) et une charrue a creusé plusieurs grosses tranchées dans ce champ afin d’éviter toute nouvelle installation.

    Loïc Hervé, maire de Marnaz et président de la communauté de communes Cluses Arve et Montagnes, a déclaré : « Les élus sont démunis face à ce type de situation. Nous sommes obligés d’avoir recours à la force publique. Pour empêcher les gens du voyage de revenir toujours sur les mêmes sites, une évolution législative serait souhaitable. Les mises en demeure pourraient concerner un territoire donné (commune ou intercommunalité) plutôt qu’un terrain en particulier car sinon on est obligé d’enclencher des procédures à chaque fois. »