Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Industrie

  • Matinée d'échanges et d'ateliers prospectifs de la CNIL à Paris : "pour qui les véhicules connectés roulent-ils ?"

    Le 7 janvier, la CNIL a ouvert ses portes aux mondes de l’automobile et du transport.

    Cet atelier s’adresse aux créateurs de la mobilité de demain (constructeurs, opérateurs de transports, startups, assureurs, équipementiers, fournisseurs de services, intégrateurs de systèmes complexes, réseaux électriques, opérateurs de télécommunications...).

    L’objectif est de faire émerger les grandes questions posées par le développement du véhicule connecté en identifiant notamment les nouveaux usages, les nouvelles données mobilisées et les enjeux émergents les plus sensibles.

    Au sein de trois ateliers menés en parallèle, les participants ont débattu sur les innovations majeures dans leur domaine et les défis auxquels ils ont face. 

    Ces ateliers permettent de mettre au jour des scénarios explorant :

    - Les valeurs d’usage pour les clients finaux

    - Les modèles d’affaire / les chaînes de valeur des acteurs actuels ou futurs

    - Les données concernées 




  • Question d'actualité au Gouvernement sur la Politique spatiale européenne @udiuc @Senat_Info @najatvb #rosetta #CNES #ESA

    Monsieur le Président,

    Ma question s’adresse à Madame la Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Elle concerne la politique spatiale européenne.

    Madame la Ministre,
    Plus de 10 ans après le lancement de la mission « Rosetta » vers la comète Tchourioumov-Guérassimenko, la journée du 12 novembre 2014 restera dans l’histoire de la conquête spatiale comme une date majeure. En effet, cette mission est la 1ère dans l’histoire à réussir la mise en orbite autour d’une comète, à l’escorter autour du Soleil et à déployer un atterrisseur à sa surface.

    Les connaissances scientifiques nouvelles découlant de cette mission sont considérables mais les enjeux sont également techniques et financiers.

    Le succès de la mission « Rosetta » est à mettre au crédit des chercheurs français et européens et mérite d’être salué ici aujourd’hui. Il se double d’un véritable engouement populaire puisque cette mission a suscité un réel intérêt chez beaucoup de nos concitoyens.

    Le coût de la mission a été évalué à près d’1,4 milliards d’euros. Principal contributeur avec l’Allemagne, la participation de la France se monte au global à 20 % de l’enveloppe et provient des crédits du Centre National d’Études Spatiales.

    Je note enfin que dans ce programme, le concours d’entreprises majeures du secteur de l'aéronautique a été indispensable et je pourrais citer ici, entre autres : Alcatel Space, Astrium, EADS, Snecma ou Thomson.

    Madame la Ministre,

    - Par-delà la prouesse technique qui provoque notre fascination unanime, quelles sont les perspectives qui s’ouvrent pour la France et pour l’Europe ?
    - Quelles sont les suites que nous pouvons attendre de ce succès pour notre économie et notre industrie ?

    Je vous remercie.

  • Le gouvernement vient vanter le modèle haut-savoyard (Eco des Pays de Savoie, 16 mai 2014)

    montebourg

    montebourg

  • Visite de la fonderie du Mont-Blanc à Marnaz avec le Préfet et le Sous-Préfet

    http://loicherve.hautetfort.com/media/02/02/3506540166.2.JPGhttp://loicherve.hautetfort.com/media/02/02/1222895751.2.JPGPhotos : Loïc HERVE

  • Visite d'INTERCUT 2013 avec Monsieur le Préfet Georges-Francois LECLERC

    http://loicherve.hautetfort.com/media/01/02/824287396.27.JPG

    Photo : Loïc HERVE


  • Message aux dirigeants des entreprises de la sous-traitance industrielle‏

    Madame, Monsieur,

    Les 10 et 17 juin 2012, nous aurons à désigner le député qui, pendant 5 ans, nous représentera à l'Assemblée Nationale.

    Par ce choix, nous pourrons aussi manifester avec clarté ce que nous attendons en matière de développement économique pour notre territoire.

    Je suis candidat dans cette élection législative avec la volonté de porter au plus haut niveau de l'Etat les intérêts et les spécificités de notre bassin de vie et d'emploi.

    Maire de Marnaz depuis 2008, je m'emploie depuis lors à m'engager le plus possible auprès des décideurs économiques que vous êtes.

    Au delà des réalisations communales, je suis assesseur au bureau du Pôle de compétitivité Arve Industries, toujours présent lors des évènements locaux comme le SIMODEC ou le salon SMILE, comme lors des évènements nationaux, à l'instar du MIDEST.

    Ma formation politique, le Nouveau Centre, m'a également confié une responsabilité importante de Secrétaire National à l'Industrie.

    Issu d'une famille d'horlogers et de décolleteurs, j'ai l'industrie au cœur et je sais ce que le développement de notre territoire lui doit.

    Je sais aussi les risques que notre industrie court si une attention très forte n'était pas apportée au coût du travail, au poids de la fiscalité, aux procédures administratives lourdes et complexes, à la compétitivité du territoire (notamment dans le domaine numérique), à la facilitation de la transmission des entreprises...

    Je sais que vous êtes préococcupés au plus haut point par ces problématiques, et par d'autres.

    Aussi, je vous invite à une réunion publique, qui sera en grande partie consacrée aux questions industrielles et qui aura lieu :

    le mardi 5 juin 2012 à 20 heures 30
    à la Salle des Fêtes de Scionzier

    Je vous remercie de votre attention et espère pouvoir vous rencontrer bientôt.

    Meilleures salutations,

    Loïc HERVE, Maire de Marnaz

    Candidat aux élections législatives
    des 10 et 17 juin 2012

    06 06 70 73 89
    loicherve@hotmail.com
    www.loicherve.fr

  • 75 ans du groupe METALIS (entreprise COTTERLAZ à Marnaz). Toujours engagé pour l'industrie !

    http://loicherve.hautetfort.com/media/00/00/824287396.21.JPGPhoto : Loïc HERVE

  • Visite de Pierre LELLOUCHE, secrétaire d'Etat au commerce extérieur, à Marnaz (entreprise Bontaz centre)

    http://loicherve.hautetfort.com/media/02/01/824287396.15.JPGPhoto : Loïc HERVE


  • [Le Messager, 5 avril 2012] Ecotec : 21 ha dediés au développement économique

    ecotec, zone industrielle

    Le Messager

  • Discours de Marnaz, le 3 avril 2012 (2/5) : L'élection législative est une élection nationale

    Ce soir, je n'aborderai que très peu la question des élections présidentielles.

    A moins de trois semaines du premier tour, chacun est libre de se faire une opinion, et d'avoir sa propre lecture de l'esprit des institutions de la Vème République et donc sur le sens à donner à ce 1er tour.

    Je ne peux affirmer qu'une conviction, celle que cette élection, 1er et 2nd tours, sera d'une importance capitale pour le pays, et pour son avenir.

    Revenons en aux législatives qui auront lieu dans la foulée.

    Élire un député, c'est avant tout élire une personne sur ses qualités, ses capacités.

    C'est aussi connaître les convictions de cette personne.

    Dans cette circonscription, plusieurs figures appartenant à ma famille de pensée se sont succédées. Je dois ici rappeler les noms des députés de cette circonscription que furent Joseph PHILIPPE, Claude BIRRAUX ou Michel MEYLAN.

    Comme eux, j'appartiens au centre droit et je voudrais en quelques mots dire quelles sont les convictions profondes que cette famille politique défend.

    Nous sommes attachés viscéralement à la liberté d'entreprendre, celle qui permet de dégager des énergies créatives, de créer de la richesse, de l'emploi et de la croissance... Nous sommes des défenseurs des acteurs économiques que sont les petites et moyennes entreprises, le commerce et l'artisanat.

    Nous sommes convaincus que l'État doit se limiter à ses fonctions les plus régaliennes (la justice, la défense, l'éducation...) et garantir la solidarité nationale. Nous défendons des idées de décentralisation et de subsidiarité, en croyant que le pouvoir politique ne peut être exercé qu'au plus près possible du citoyen.

    Nous sommes des Européens, non seulement convaincus que l'Europe est un formidable dessein de civilisation mais que beaucoup des questions les plus difficiles de notre temps : l'immigration, la sécurité, la souveraineté monétaire, la puissance économique... ne pourront être résolues qu'à l'échelle continentale. Il faudra refonder l'Europe qui est plongée dans une crise politique majeure.

    Ce sont ces convictions profondes qui doivent nous permettre de faire face à des enjeux majeurs :

    Le premier de ces enjeux est le désendettement de l'État
    Il n'est en vérité pas de question plus centrale, ni de réalité plus cruelle que celle-ci. Depuis plus de 30 ans, nous vivons à crédit. Le fonctionnement de l'État, celui de la Sécurité Sociale se fait au prix d'un endettement qui fait que ce sont nos enfants qui vont payer notre train de vie, et obérer d'autant leur capacité de  développement et de faire face à leurs propres défis. Cela ne peut plus durer ! La législature 2012-2017 devra être celle du retour à l'équilibre des finances publiques, à l'application stricte de la règle d'or.

    Le deuxième enjeu est celui de l'éducation
    Nous devons autant défendre que réformer notre système éducatif qui était, il y a encore quelques années, l'un des meilleurs systèmes au monde. La France doit retrouver confiance dans son école, dans ses enseignants. La mission de l'Éducation sur les savoirs fondamentaux, la lecture notamment, doit être érigée en priorité nationale. On mesure la grandeur d'un pays à la place de son école. C'est d'ailleurs sur une école de Chedde, Monsieur le Maire de Passy, que l'on voit inscrite au fronton cette belle phrase attribuée à Victor HUGO : « L’avenir des nations est dans les écoles du peuple. »

    Le troisième enjeu, c'est celui de la production
    Nous devons refonder le modèle économique français sur un modèle industriel exportateur, basé sur une balance commerciale excédentaire à l'image de ce que d'autres pays du Nord de l'Europe, l'Allemagne en particulier, ont su faire. Ce sont des millions d'emplois qui sont à la clé.
    Elu député, je me battrai pour ce modèle économique basé sur le « produire en France », parce que je sais que cette vallée a tous les atouts nécessaires pour y répondre.
    Je voudrais prendre un exemple similaire dans le domaine de l'agriculture qui doit retrouver sa place et sa fonction nourricière et ne pas être cantonnée à un rôle d'entretien d'un paysage, si beau soit-il. Nous devons retrouver des marges dans ce domaine aussi. Une révolution des habitudes de consommation est en cours, il faut saisir cette opportunité.

    Ce qui me frappe dans ce pays, ce qui me fait mal, c'est ce pessimisme ambiant, cette impossibilité de croire en un avenir meilleur alors qu'il n'existe pas de pays au monde qui ait autant de ressources, dans sa jeunesse, par sa culture.

    Téléchargez le discours dans son intégralité au format PDF

  • Excellente année 2012

    Chers amis lecteurs de ce blog,

    Alors que nous changeons d'année, je tenais à vous adresser personnellement mes meilleurs voeux de santé, de bonheur et de réussite pour cette année nouvelle qui s'ouvre.

    Notre pays et notre vallée connaissent depuis quelques années maintenant une situation économique difficile, qui a tous les caractères d'une crise systémique.

    L'année 2012 sera une année de débat politique et d'élections, une occasion rêvée de débattre de notre modèle de croissance et de répartition de la richesse.

    Je prendrai une part active à ce débat tant je crois que le moment est venu de refonder les bases même de notre pacte social, si nous voulons que la France, au sein de l'Europe, demeure une puissance majeure à la face du monde.

    Nous en avons toutes les capacités quand je vois comment, dans notre département de Haute-Savoie, nos compétences variées nous permettent d'affronter les aléas de l'activité industrielle, de la production agricole ou de l'enneigement.

    Il ne suffit plus maintenant seulement d'avoir foi dans l'avenir. Il convient d'agir.

    Je vous souhaite une bonne année 2012.

    Loïc HERVE

  • Table ronde de Monsieur le Président de la République à Sallanches : "produire en France"

    Photo : Loïc HERVE


  • Déplacement à Lecco (Lombardie, Italie)

    XVI Edizione de "I Convegni Internazionali di Confindustria Lecco": La sfida della crescita


     
  • [Le Messager, 17 novembre 2011] Loïc Hervé fait le point sur les friches industrielles / Une exposition sur l'immigration italienne à découvrir

    17 novembre 2011.jpg

    Cliquez sur l'article pour l'agrandir

  • Inauguration du MIDEST à VILLEPINTE

    Le MIDEST a été inuaguré ce matin à Paris par Bernard Accoyer, le Président de l'Assemblée nationale.

    Ce salon, spécialisé dans la sous-traitance industrielle, se tient du 15 au 18 novembre au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte.

    Plus de 1800 entreprises exposent leur savoir faire et plus de 40 pays son représentés, dont 21 pavillons nationaux.

    Ce salon permet aux sous-traitants de notre département, regroupés au sein de la structure "Haute-Savoie sous-traitance", d'exposer leurs produits et d'effectuer une veille technologique et stratégique.

    Texte : site de Lionel TARDY, Député de la Haute-Savoie