Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Municipales 2008 Marnaz

  • Lettre d'Hervé Morin aux adhérents et sympathisants du Nouveau Centre

    Chers amis,
     
    Les Français se sont exprimés et ont décidé d’accorder leur confiance à François Hollande en l’élisant Président de la République. Il nous faut prendre acte de ce choix démocratique qui marque le début d’une nouvelle période de notre vie politique.

    Nicolas Sarkozy, que nous avions à une très large majorité choisi de soutenir lors de notre Congrès extraordinaire du 25 février dernier, se représentait dans le contexte d’une crise économique et financière qui, partout en Europe, a conduit les peuples à faire le choix de l’alternance. Le quinquennat qui s’achève fut un quinquennat utile au cours duquel des réformes indispensables ont été menées avec succès. Nous pouvons être fiers de ce que nous avons accompli pour la France pendant ces cinq années.
     
    Le candidat socialiste a été élu sans pour autant que la campagne électorale ait à aucun moment suscité l’adhésion des Françaisà un programme en réalité insoutenable pour nos finances publiques et dangereux pour l’avenir de notre pays. Nos compatriotes doivent se préparer à de graves désillusions tant le principe de réalité va rapidement reprendre le dessus. L’état de grâce ne sera que de courte durée.

    Nous avons perdu l’élection présidentielle mais une autre bataille commence dès aujourd’hui : celle des élections législatives. C’est notre unique priorité pour les semaines à venir et j’y mettrai pour ma part toute mon énergie, en allant sur le terrain soutenir les candidats qui porteront les couleurs et les valeurs du Nouveau Centre. Plus que toute autre formation politique, il nous appartient à nous centristes d’incarner la modernité et de porter des idées nouvelles pour entrer de plain-pied dans le monde nouveau qui se dessine sous nos yeux.
     
    Je vous demande de vous mobiliser dans vos fédérations et je vous demande de faire campagne pour que la majorité sortante soit la plus forte possible et que nous puissions constituer un groupe centriste autonome au sein de l’Assemblée nationale qui sera élue les 10 et 17 juin prochains. C’est ainsi que nous maintiendrons un contre-pouvoir à l’hégémonie socialiste, qui tient déjà dans sa main une grande majorité des collectivités locales, la quasi-totalité des régions, le Sénat, et maintenant la Présidence de la République.
     
    Ce n’est qu’au lendemain des élections législatives que viendra le temps des recompositions politiques et de la reconstruction de la famille centriste. Nous devrons l’envisager dans un esprit d’ouverture mais dans la clarté alliances, avec des femmes et des hommes de conviction animés par l’intérêt collectif et non par des intérêts personnels, ayant la même ambition sincère et franche de travailler ensemble pour reconstruire un mouvement uni qui nous permette de porter nos idées et nos valeurs. C’est ainsi que nous réussirons le rassemblement de tous les centristes pour redevenir une force politique incontournable.
     
    Une famille à nouveau soudée, une famille à nouveauimaginative, une famille à nouveau conquérante, c’est l’objectif qui est le mien et qui doit être le nôtre. C’est la feuille de route que je vous propose. Je compte sur vous.
     
    Amicalement,

    Hervé Morin