Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Nouvelles technologies

  • Drones civils « Un texte équilibré : entre renforcement de la sécurité de l’usage et accompagnement de l’essor du marché »

    COMMUNIQUE DE PRESSE

    Loïc Hervé, sénateur UDI-UC de la Haute-Savoie, est intervenu ce jour au Sénat à l’occasion de la seconde lecture de la proposition de loi relative au renforcement de la sécurité de l’usage des drones civils. Il a exposé les raisons pour lesquelles le groupe UDI-UC votera ce texte : « un point d’équilibre a été trouvé entre la nécessité de sécuriser l’usage des drones et la volonté d’accompagner le développement du marché qu’ils constituent ».

    Lire la suite

  • Discours de Marnaz, le 3 avril 2012 (3/5) : L'élection législative est une élection ancrée dans un territoire

    Cette nouvelle circonscription législative, vous le savez, est le résultat d'un nouveau découpage qui regroupe 7 cantons (Chamonix-Mont-Blanc, Saint-Gervais-les-Bains, Sallanches, Cluses, Scionzier, Samoëns et Taninges) soit 32 communes.

    Sur ce un territoire, il existe un maître mot pour définir l'objectif commun, la vertu cardinale qui sera mon fil d'ariane de député.

    Ce mot, c'est le mot de qualité.

    Dans ce territoire, la qualité, c'est d'abord la qualité des productions industrielles et des produits agricoles, je viens d'en parler. Mon mandat de Maire depuis 4 ans et cette élection me permettent de découvrir beaucoup de richesses de ce territoire. Et comme il n'est de richesses que de femmes et d'hommes, je découvre des entreprises extraordinaires, comme autant d'aventures humaines.

    La qualité, c'est aussi celle de nos accueils touristiques (tourisme familial, tourisme social, tourisme d'affaire...). Cette circonscription regroupe une capacité d'accueil absolument remarquable.

    La qualité, c'est notre qualité de vie, notre environnement, l'eau de nos rivières, l'air que nous respirons, les forêts et les montagnes que nous parcourons.

    De la vallée de Chamonix au Pays du Mont Blanc, de la celle du Giffre à la moyenne vallée de l'Arve, tout ce qui fait la qualité de nos territoires peut  se trouver danger si nous n'y prenons pas garde.

    Nous devons avoir un député qui défende et fasse siennes toutes ces problématiques pour défendre le territoire.

    Elu député, je ferai usage de ma liberté de vote sur ces sujets qui touchent directement la circonscription et je m'engagerai sur chacun de ces sujets.

    Je dois à la vérité de dire que je ne déteste rien de plus que les régiments qui s'affrontent le mercredi après-midi à l'Assemblée Nationale. Cela est peut être une marque de fabrique supplémentaire de la famille politique à laquelle j'appartiens.

    Je voudrais donc aborder quelques exemples en sachant que la campagne elle-même et les spécificités de chaque bassin de vie m'amèneront à être plus précis.

    Le logement : Il est de plus en plus difficile de se loger dans ce territoire, surtout pour les bas revenus, c'est à dire les jeunes et les retraités. Il est encore plus difficile d'accéder à la propriété privée.

    Je sais que des initiatives très intéressantes sont prises à Sallanches, à Chamonix et ailleurs, pour faciliter l'accession à moindre coût à la propriété privée.

    Notre spécificité montagnarde et le coût de la vie comme celui du foncier devront être pris en compte dans des dispositifs adaptés, notamment pour favoriser l'intervention foncière des collectivités locales.

    La compétitivité du territoire : Nos stations de skis, nos usines de décolletage sont en concurrence avec le monde entier. Il faut que les investissements publics soient à la hauteur pour permettre la création d'un cadre favorable au développement de l'activité économique. Je soutiendrai avec énergie les initiatives de déploiement du très haut débit numérique par le SYANE (Monsieur le Président) et les collectivités locales. Nous le montrons à Marnaz, l'accompagnement du développement économique doit se faire de manière volontariste.

    L'emploi : Nous avons eu la chance de connaître le quasi plein emploi dans cette vallée. Les crises successives ont fait augmenter le chômage. Pour autant, de nombreux secteurs connaissent la pénurie de main d'œuvre qualifiée. Je soutiendrai les projets qui permettront de territorialiser encore davantage les questions de formation professionnelle, d'accompagnement des demandeurs d'emploi. Je serai un défenseur des formations qualifiantes présentes sur le territoire et qui sont malheureusement parfois menacées de disparaître, qu'il s'agisse de l'apprentissage, de la formation tout au long de la vie ou de l'enseignement professionnel.

    C'est au prix d'une présence active et pro-active sur ces dossiers et sur d'autres comme les transports, l'agriculture, que nous pourrons préserver toutes ces dimensions qui font que notre territoire est vu de l'extérieur comme un territoire qualitatif.

    Le mandat de député est un mandat qui comporte deux axes constitutionnels (au sens juridique comme étymologique du terme) : la fabrication de la loi et le contrôle de l'action du Gouvernement.

    C'est une bonne transition avec ce que je crois devoir être le rôle d'un parlementaire de manière générale et évidemment dans ce territoire si particulier.

    Elu député, je m'engage à réinstaurer la pratique des permanences dans toutes les mairies de la circonscription. C'est au député de venir à la rencontre des citoyens. Il doit pouvoir le faire régulièrement.

    Elu député, je m'engage auprès des décideurs politiques, économiques, associatifs, à exercer ce mandat dans le respect des attributions de chacun, sans ingérence, sans autoritarisme. Un député, ça n'est pas un super Maire, ça n'est pas non plus le VRP d'une firme politique.

    Je ne crois pas non à la fée clochette qui « arrange tout d'un coup de baguette magique ». Je crois que le rôle d'un élu est à l'inverse de travailler et de venir se confronter aux dossiers.

    Grâce à mon expérience de Maire de Marnaz, depuis quatre ans, de cadre territorial pendant 2 ans dans une agglomération frontalière (à Ambilly, cher Jean-Michel DURET), et d'assistant parlementaire pendant 2 ans et demi (cher Jean-Paul AMOUDRY), j'ai abordé des problématiques très différentes. Je veux mettre ces connaissances au service de la circonscription.

    Téléchargez le discours dans son intégralité au format PDF

  • Intervention lors du colloque sur l'Humain augmenté de Megève

    augmented human

    Photo : Philippe DEPARIS

     

    http://loicherve.hautetfort.com/media/00/01/824287396.9.JPG

    Photo : Loïc HERVE