Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Présidentielles 2012

  • Communiqué de presse : Réaction de Loïc HERVE, candidat du Nouveau Centre, au résultat du second tour des élections présidentielles

    Loïc Hervé, bureau de voteLes Français ont choisi l'alternance en élisant François HOLLANDE comme Président de la République. A cet instant, je pense aux responsabilités immenses qui sont désormais les siennes.

    Je pense aussi à Nicolas SARKOZY, qui a présidé aux destinées de la France depuis 5 ans, et qui a du traverser plusieurs crises extrêmement fortes et prendre les mesures les plus utiles au pays.

    Maintenant vient le temps des élections législatives, auxquelles je serai candidat dans la 6ème circonscription de la Haute-Savoie, avec l'investiture nationale du Nouveau Centre, parti de la majorité présidentielle et parlementaire sortante.

    Comme homme du centre droit, je ne partage pas les prises de position récentes de François BAYROU.

    Pour ma part, je m'engagerai résolument dans le rassemblement des forces du centre, du centre droit et de la droite républicaine pour faire triompher nos idées à l'Assemblée Nationale.

    Je veux m’adresser aux nombreux électeurs de la 6ème circonscription de la Haute-Savoie, en particulier à ceux qui, comme moi, ont porté leur suffrage sur Nicolas SARKOZY.

    Notre territoire exige un député actif, qui partage les réalités de la vie quotidienne et qui, à Paris, ne soit pas un suiveur béat ou un opposant stérile.

    Nous avons besoin d'un député ferme dans ses convictions et capable de porter la contradiction.

    Je veux être ce député et dans les jours à venir, je vais venir à la rencontre des habitants des 32 communes de la circonscription afin de leur faire partager cette volonté.

    Loïc HERVE

  • Lettre d'Hervé Morin aux adhérents et sympathisants du Nouveau Centre

    Chers amis,
     
    Les Français se sont exprimés et ont décidé d’accorder leur confiance à François Hollande en l’élisant Président de la République. Il nous faut prendre acte de ce choix démocratique qui marque le début d’une nouvelle période de notre vie politique.

    Nicolas Sarkozy, que nous avions à une très large majorité choisi de soutenir lors de notre Congrès extraordinaire du 25 février dernier, se représentait dans le contexte d’une crise économique et financière qui, partout en Europe, a conduit les peuples à faire le choix de l’alternance. Le quinquennat qui s’achève fut un quinquennat utile au cours duquel des réformes indispensables ont été menées avec succès. Nous pouvons être fiers de ce que nous avons accompli pour la France pendant ces cinq années.
     
    Le candidat socialiste a été élu sans pour autant que la campagne électorale ait à aucun moment suscité l’adhésion des Françaisà un programme en réalité insoutenable pour nos finances publiques et dangereux pour l’avenir de notre pays. Nos compatriotes doivent se préparer à de graves désillusions tant le principe de réalité va rapidement reprendre le dessus. L’état de grâce ne sera que de courte durée.

    Nous avons perdu l’élection présidentielle mais une autre bataille commence dès aujourd’hui : celle des élections législatives. C’est notre unique priorité pour les semaines à venir et j’y mettrai pour ma part toute mon énergie, en allant sur le terrain soutenir les candidats qui porteront les couleurs et les valeurs du Nouveau Centre. Plus que toute autre formation politique, il nous appartient à nous centristes d’incarner la modernité et de porter des idées nouvelles pour entrer de plain-pied dans le monde nouveau qui se dessine sous nos yeux.
     
    Je vous demande de vous mobiliser dans vos fédérations et je vous demande de faire campagne pour que la majorité sortante soit la plus forte possible et que nous puissions constituer un groupe centriste autonome au sein de l’Assemblée nationale qui sera élue les 10 et 17 juin prochains. C’est ainsi que nous maintiendrons un contre-pouvoir à l’hégémonie socialiste, qui tient déjà dans sa main une grande majorité des collectivités locales, la quasi-totalité des régions, le Sénat, et maintenant la Présidence de la République.
     
    Ce n’est qu’au lendemain des élections législatives que viendra le temps des recompositions politiques et de la reconstruction de la famille centriste. Nous devrons l’envisager dans un esprit d’ouverture mais dans la clarté alliances, avec des femmes et des hommes de conviction animés par l’intérêt collectif et non par des intérêts personnels, ayant la même ambition sincère et franche de travailler ensemble pour reconstruire un mouvement uni qui nous permette de porter nos idées et nos valeurs. C’est ainsi que nous réussirons le rassemblement de tous les centristes pour redevenir une force politique incontournable.
     
    Une famille à nouveau soudée, une famille à nouveauimaginative, une famille à nouveau conquérante, c’est l’objectif qui est le mien et qui doit être le nôtre. C’est la feuille de route que je vous propose. Je compte sur vous.
     
    Amicalement,

    Hervé Morin

  • Marnaz : résultat des élections présidentielles (source : Ministère de l'Intérieur)

    Résultats 2nd tour

      Nombre % Inscrits % Votants
    Inscrits 3 036    
    Abstentions 659 21,71  
    Votants 2 377 78,29  
    Blancs ou nuls 137 4,51 5,76
    Exprimés 2 240 73,78 94,24

     

    Liste des candidats Voix % Exprimés
    M. François HOLLANDE 772 34,46
    M. Nicolas SARKOZY 1 468 65,54
               


    Résultats* 1er tour

      Nombre % Inscrits % Votants
    Inscrits 3 038    
    Abstentions 669 22,02  
    Votants 2 369 77,98  
    Blancs ou nuls 51 1,68 2,15
    Exprimés 2 318 76,30 97,85





    Liste des candidats Voix % Exprimés
    Mme Eva JOLY 52 2,24
    Mme Marine LE PEN 500 21,57
    M. Nicolas SARKOZY 822 35,46
    M. Jean-Luc MÉLENCHON 186 8,02
    M. Philippe POUTOU 29 1,25
    Mme Nathalie ARTHAUD 14 0,60
    M. Jacques CHEMINADE 7 0,30
    M. François BAYROU 243 10,48
    M. Nicolas DUPONT-AIGNAN 48 2,07
    M. François HOLLANDE 417 17,99
     
  • Second tour des élections présidentielles : Prise de position de Loïc Hervé (Nouveau Centre)

    Dans ces élections présidentielles, peu de candidats aux élections législatives (notamment au centre droit et parmi les divers droite) ont pris part au débat et exprimé clairement leur soutien ou leur vote.

    J'ai voté pour François BAYROU au premier tour, je ne le regrette pas même si je ne partage pas du tout sa prise de position pour le second tour.

    Au second tour, j'ai indiqué clairement, comme le Bureau de la fédération du Nouveau Centre 74, que nous voterions pour Nicolas SARKOZY.

    Je pense que les électeurs doivent savoir où habitent leurs responsables politiques (majorité, opposition, courants de pensée). C'est une question de transparence.

    Loïc HERVE

  • Accueil républicain de Jean-Jack QUEYRANNE à Marnaz

    Monsieur le Ministre et Président du Conseil Régional Rhône-Alpes,
    Mesdames et Messieurs les élus,
    Mesdames et Messieurs,

    Au nom du Conseil municipal, je tenais à vous souhaiter la plus cordiale bienvenue à Marnaz, au coeur du bassin clusien, au coeur de cette capitale mondiale du décolletage.

    Dans cette année au calendrier électoral chargé, c'est un plaisir et un devoir de pouvoir recevoir les candidats ou leurs représentants, indépendamment de nos convictions politiques personnelles. C'est pour moi la garantie d'un débat démocratique de qualité.

    C'est justement dans cet esprit républicain que j'ai souhaité pouvoir m'adresser à vous à l'occasion de cette réunion que vous tenez en faveur de la candidature de François HOLLANDE. J'en remercie Marie-France MARCOS et Annie LAFFIN.

    Vous avez choisi d'aborder le thème de l'industrie. Il n'est à la vérité pas de sujet plus crucial à aborder aujourd'hui et ici, dans ce creuset de l'industrie de la Haute-Savoie.

    En effet, le maintien et le développement d'une force productrice et exportatrice est une ambition que nous devons tous partager.

    Monsieur le Ministre, vous êtes bien placé comme Président de cette région pour savoir les exigences que cela suppose, soit en termes d'équipements structurants, soit en terme de formation professionnelle ou de soutien à l'innovation comme à la création et à la reprise d'entreprises.

    Et c'est finalement une aubaine que cette élection présidentielle ait pu aborder ce sujet si important pour notre avenir et pour l'avenir de ce territoire.

    Je ne pourrai malheureusement pas assister à votre réunion. J'ai demandé à Pascale CAMPS et à Thierry BENE de me représenter.

    Je vous souhaite d'avoir de bons échanges et une excellente soirée.

  • Emission spéciale concernant les élections présidentielles sur Radio Mont Blanc

    radio mont blanc.jpg

     

    Loïc Hervé (Nouveau Centre) :

    Lien vers les autres interviews : http://radiomontblanc.fr/actualite/actualite-regionale-2/23-avril-haute-savoie-2943.html

  • Elections présidentielles : Réaction de Loïc Hervé, Maire de Marnaz

    REACTION : Loïc Hervé, maire de Marnaz, candidat aux législatives dans la 6e circonscription : "Les résultats sont conformes à ce que nous attendions. Localement, les scores sont homogènes. A Marnaz, Sarkozy est à 35% et Le Pen à 20%, puis viennent le PS et Bayrou. Je m'attendais à ce que Bayrou fasse un peu plus. Le vote pour le FN est le message d'une colère qui s'exprime. Il appartient aux responsables politiques de l'entendre".

    http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2012/04/22/suivez-le-premier-tour-de-la-presidentielle-en-haute-savoie

  • Discours de Marnaz, le 3 avril 2012 (2/5) : L'élection législative est une élection nationale

    Ce soir, je n'aborderai que très peu la question des élections présidentielles.

    A moins de trois semaines du premier tour, chacun est libre de se faire une opinion, et d'avoir sa propre lecture de l'esprit des institutions de la Vème République et donc sur le sens à donner à ce 1er tour.

    Je ne peux affirmer qu'une conviction, celle que cette élection, 1er et 2nd tours, sera d'une importance capitale pour le pays, et pour son avenir.

    Revenons en aux législatives qui auront lieu dans la foulée.

    Élire un député, c'est avant tout élire une personne sur ses qualités, ses capacités.

    C'est aussi connaître les convictions de cette personne.

    Dans cette circonscription, plusieurs figures appartenant à ma famille de pensée se sont succédées. Je dois ici rappeler les noms des députés de cette circonscription que furent Joseph PHILIPPE, Claude BIRRAUX ou Michel MEYLAN.

    Comme eux, j'appartiens au centre droit et je voudrais en quelques mots dire quelles sont les convictions profondes que cette famille politique défend.

    Nous sommes attachés viscéralement à la liberté d'entreprendre, celle qui permet de dégager des énergies créatives, de créer de la richesse, de l'emploi et de la croissance... Nous sommes des défenseurs des acteurs économiques que sont les petites et moyennes entreprises, le commerce et l'artisanat.

    Nous sommes convaincus que l'État doit se limiter à ses fonctions les plus régaliennes (la justice, la défense, l'éducation...) et garantir la solidarité nationale. Nous défendons des idées de décentralisation et de subsidiarité, en croyant que le pouvoir politique ne peut être exercé qu'au plus près possible du citoyen.

    Nous sommes des Européens, non seulement convaincus que l'Europe est un formidable dessein de civilisation mais que beaucoup des questions les plus difficiles de notre temps : l'immigration, la sécurité, la souveraineté monétaire, la puissance économique... ne pourront être résolues qu'à l'échelle continentale. Il faudra refonder l'Europe qui est plongée dans une crise politique majeure.

    Ce sont ces convictions profondes qui doivent nous permettre de faire face à des enjeux majeurs :

    Le premier de ces enjeux est le désendettement de l'État
    Il n'est en vérité pas de question plus centrale, ni de réalité plus cruelle que celle-ci. Depuis plus de 30 ans, nous vivons à crédit. Le fonctionnement de l'État, celui de la Sécurité Sociale se fait au prix d'un endettement qui fait que ce sont nos enfants qui vont payer notre train de vie, et obérer d'autant leur capacité de  développement et de faire face à leurs propres défis. Cela ne peut plus durer ! La législature 2012-2017 devra être celle du retour à l'équilibre des finances publiques, à l'application stricte de la règle d'or.

    Le deuxième enjeu est celui de l'éducation
    Nous devons autant défendre que réformer notre système éducatif qui était, il y a encore quelques années, l'un des meilleurs systèmes au monde. La France doit retrouver confiance dans son école, dans ses enseignants. La mission de l'Éducation sur les savoirs fondamentaux, la lecture notamment, doit être érigée en priorité nationale. On mesure la grandeur d'un pays à la place de son école. C'est d'ailleurs sur une école de Chedde, Monsieur le Maire de Passy, que l'on voit inscrite au fronton cette belle phrase attribuée à Victor HUGO : « L’avenir des nations est dans les écoles du peuple. »

    Le troisième enjeu, c'est celui de la production
    Nous devons refonder le modèle économique français sur un modèle industriel exportateur, basé sur une balance commerciale excédentaire à l'image de ce que d'autres pays du Nord de l'Europe, l'Allemagne en particulier, ont su faire. Ce sont des millions d'emplois qui sont à la clé.
    Elu député, je me battrai pour ce modèle économique basé sur le « produire en France », parce que je sais que cette vallée a tous les atouts nécessaires pour y répondre.
    Je voudrais prendre un exemple similaire dans le domaine de l'agriculture qui doit retrouver sa place et sa fonction nourricière et ne pas être cantonnée à un rôle d'entretien d'un paysage, si beau soit-il. Nous devons retrouver des marges dans ce domaine aussi. Une révolution des habitudes de consommation est en cours, il faut saisir cette opportunité.

    Ce qui me frappe dans ce pays, ce qui me fait mal, c'est ce pessimisme ambiant, cette impossibilité de croire en un avenir meilleur alors qu'il n'existe pas de pays au monde qui ait autant de ressources, dans sa jeunesse, par sa culture.

    Téléchargez le discours dans son intégralité au format PDF

  • Réunion à Cluses organisée par l'UMP de Haute-Savoie avec Alain JUPPÉ, Ministre d'État, Ministre des Affaires étrangères

    http://loicherve.hautetfort.com/media/00/00/824287396.9.JPG

    Photo : Loïc HERVÉ

    A l'invitation de Monsieur Jean-Claude LEGER, Maire de Cluses, j'ai assisté à la réunion publique organisée par la fédération départementale de l'UMP à l'occasion de la venue d'Alain JUPPÉ.

  • Conférence-débat "élections : un vote pour quelle société ?" animée par Elena LASIDA et organisée par le Diocèse d'Annecy

    Elena LASIDA

  • Elections présidentielles et législatives en 2012 : Pensez à vous inscrire sur la liste électorale de votre commune

    J’invite tous ceux qui ne l’ont pas déjà fait à aller s’inscrire sur les listes électorales de leur mairie, avant le 31 décembre 2011, afin d’exercer leur droit de vote lors des importantes échéances de 2012 (élections présidentielles et législatives).

    La procédure est simple : il vous suffit de vous rendre dans votre mairie, avec votre pièce d’identité et un justificatif de domicile (quittance de loyer, facture EDF).

  • [Le Parisien, 23 novembre 2011] Recherche parrainages désespérément...

    Christine BOUTIN, Jean-Louis MIVEL, Loïc HERVE