Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jean-claude carle

  • Intervention de Monsieur Gilles PETIT-JEAN à l'occasion de la cérémonie des vœux du Maire de Passy.

    http://loicherve.hautetfort.com/media/01/00/824287396.6.JPG
    Photo : Loïc HERVE

  • Voeux de Monsieur le Maire de Châtillon-sur-Cluses, le 5 janvier 2012

    http://loicherve.hautetfort.com/media/02/00/824287396.JPG


  • Inauguration de l'extension du groupe scolaire "Les Sages"

    IMG_1837.JPG

    Sur la photo : Jean-Claude CARLE, Vice-Président du Sénat, Jean BONNAMY, Conseiller municipal délégué et Loïc HERVE, Maire de Marnaz

    Photo : Joëlle GARIN

     

    Discours de Loïc HERVE, Maire de Marnaz :

    Je veux vous feliciter de ne pas avoir succombé aux délices du ballon ovale pour  préférer la luminosité marnerote de ce beau matin d'automne !

    Les arbres prennent leurs couleurs rouge et or, nos montagnes, nettes et bien découpées dominent avec majesté le site sur lequel nous nous trouvons.

    Je ne dissimulerai pas mon plaisir ce matin de pouvoir, avec vous, procéder à l'inauguration de cet agrandissement de 6 classes supplémentaires dans ce groupe scolaire « Les Sages » ainsi que de nouveaux locaux pour nos services periscolaires : garderie – centre de loisirs et restaurant scolaire.

    Je laisserai dans quelques instants à Françoise DENIZON, adjointe aux affaires scolaires et à Robert GLEY, adjoint en charge des bâtiments le soin de vous dire à quel point nous sommes satistaits de cette réalisation.

    J'en resterai, pour ma part, à des propos qui vous permettront de comprendre que ces travaux étaient bien davantage qu'une simple nécessité puisqu'il s'agit d'un choix.

    En effet, la démographie de la commune de Marnaz a connu, vous le savez, une évolution importante lors des trois dernières décennies : 3000 habitants en 1975, plus de 5000 aujourd'hui.

    Nos écoles n'ont cessé de s'agrandir et les services, créés dans une période finalement récente, allaient aussi se développer de manière quasi-exponentielle.

    Chacune des équipes municipales se succédant a souhaité conserver le principe selon lequel tous les enfants de Marnaz quel que soit leur quartier passent tous par la même école. Ceci a toujours été pour nous un gage d'intégration et de mixité sociale. Je suis modestement un enfant de cette école de Marnaz et je défends avec la même vigueur ce principe que je trouve essentiel.

    C'est là  qu'un premier choix est opéré quand, sous le mandat de François PERNAT, des terrains sont acquis ici sur ce lieu dit répondant à la dénomination cadastrale restrospectivement si bien choisie : « Les Sages ». Une caserne pour nos Sapeurs-Pompiers allait y voir le jour et puis ensuite, sous le mandat d'Arlette DEBALME, une école de 6 classes, une salle plurivalente et un gymnase.

    Cette extension s'est faite en continuité naturelle avec la même équipe d'architecte que la première tranche et le gymnase.

    C'est un choix de tout début de mandat que nous avons fait, en concertation étroite avec tous ceux pour qui ces lieux allaient être un lieu de travail. Nous y avons ajouté une ambition en terme de construction et de développement durable. Robert et Françoise y reviendront.

    C'est un effort financier important et je tiens donc à remercier ici et publiquement notre Conseiller Général du canton de Scionzier, Maurice GRADEL, d'avoir apporté son soutien financier dans le cadre de son enveloppe de crédits cantonalisés. C'est ici le seul concours financier dont nous avons pu bénéficier puisque le Conseil Général a modifié ses critères d'attribution et que le classement financier de notre commune ne nous a pas permis d'obtenir les quelques 10 % auxquels nous aurions pu avoir droit il y a quelques années encore. Le Conseil Général a d'ailleurs financé la première tranche.

    Je ne serai pas exhaustif sur les choix opérés par la commune dans ce quartier puisque nous avons poursuivi les acquisitions foncières, en direct ou par le biais de l'Etablissement Public Foncier.

    A quelques encablures, devrait s'édifier dans les années à venir, un nouvel Etablissement Public Hospitalier pour les Personnes Agées Dépendantes.

    C'est donc le Marnaz de demain qui continuera de se développer ici à l'ouest du centre-ville.

    Il y a quelques semaines, une exposition consacrée à l'école autrefois (organisée par Joëlle GARIN) a connu un très grand succès auprès des écoliers, des enseignants, des parents d'élèves mais plus largement auprès de la population de Marnaz. Vous verrez dans le bâtiment que nous allons visiter un clin d'oeil à cette exposition...

    Dans les quelques mots que j'ai eu le plaisir de prononcer, et sans renier la nostalgie légitime que l'on peut éprouver en se souvenant de l'école de son enfance, je nous exhortai à puiser dans les valeurs fondatrices de l'école de la République : la liberté, l'égalité, la fraternité, valeurs essentielles, avec la laïcité, pour bâtir l'école de demain et que nous retrouverons bientôt gravées au fronton de ce groupe scolaire.

    J'ai l'immodestie ce matin de penser que ces nouveaux bâtiments contribuent, un tout petit peu, à créer les conditions favorables pour aboutir à cet objectif.

    Et cette simplé idée décuple mon bonheur.