Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

loïc herve

  • Emission @Mediapol_LCP de La Chaîne Parlementaire consacrée aux élections sénatoriales

    Le reportage sur la Haute-Savoie commence à la 17ème minute.

    Lien vers le site de la Chaîne Parlementaire

  • Présentation de la Liste d'Union Communale pour les élections municipales et communautaires du 23 mars 2014 à Marnaz

    élections municipales,marnaz,23 mars 2014,élections communautaires,loïc hervé

    Lire la suite

  • Carnaval à Cluses : Photos du Grand Schtroumpf avec les Maires de Cluses, de Marnaz

    http://loicherve.hautetfort.com/media/01/00/824287396.12.JPGPhoto : Claude HUGARD
    Les Ewües, Cluses, le 17 mars 2012

  • [Le Dauphiné Libéré, 10 janvier 2012] Marnaz : "Bâtir ensemble une commune plus durable"

    voeux 2012.jpg

    Cliquez sur la photo pour l'agrandir

  • [Le Dauphiné Libéré, 12 décembre 2011] Marnaz - Loïc Hervé : "Je ne serai pas le suppléant de Madame Dion"

    sophie dion, loïc hervé

  • Inauguration de l'extension du groupe scolaire "Les Sages"

    IMG_1837.JPG

    Sur la photo : Jean-Claude CARLE, Vice-Président du Sénat, Jean BONNAMY, Conseiller municipal délégué et Loïc HERVE, Maire de Marnaz

    Photo : Joëlle GARIN

     

    Discours de Loïc HERVE, Maire de Marnaz :

    Je veux vous feliciter de ne pas avoir succombé aux délices du ballon ovale pour  préférer la luminosité marnerote de ce beau matin d'automne !

    Les arbres prennent leurs couleurs rouge et or, nos montagnes, nettes et bien découpées dominent avec majesté le site sur lequel nous nous trouvons.

    Je ne dissimulerai pas mon plaisir ce matin de pouvoir, avec vous, procéder à l'inauguration de cet agrandissement de 6 classes supplémentaires dans ce groupe scolaire « Les Sages » ainsi que de nouveaux locaux pour nos services periscolaires : garderie – centre de loisirs et restaurant scolaire.

    Je laisserai dans quelques instants à Françoise DENIZON, adjointe aux affaires scolaires et à Robert GLEY, adjoint en charge des bâtiments le soin de vous dire à quel point nous sommes satistaits de cette réalisation.

    J'en resterai, pour ma part, à des propos qui vous permettront de comprendre que ces travaux étaient bien davantage qu'une simple nécessité puisqu'il s'agit d'un choix.

    En effet, la démographie de la commune de Marnaz a connu, vous le savez, une évolution importante lors des trois dernières décennies : 3000 habitants en 1975, plus de 5000 aujourd'hui.

    Nos écoles n'ont cessé de s'agrandir et les services, créés dans une période finalement récente, allaient aussi se développer de manière quasi-exponentielle.

    Chacune des équipes municipales se succédant a souhaité conserver le principe selon lequel tous les enfants de Marnaz quel que soit leur quartier passent tous par la même école. Ceci a toujours été pour nous un gage d'intégration et de mixité sociale. Je suis modestement un enfant de cette école de Marnaz et je défends avec la même vigueur ce principe que je trouve essentiel.

    C'est là  qu'un premier choix est opéré quand, sous le mandat de François PERNAT, des terrains sont acquis ici sur ce lieu dit répondant à la dénomination cadastrale restrospectivement si bien choisie : « Les Sages ». Une caserne pour nos Sapeurs-Pompiers allait y voir le jour et puis ensuite, sous le mandat d'Arlette DEBALME, une école de 6 classes, une salle plurivalente et un gymnase.

    Cette extension s'est faite en continuité naturelle avec la même équipe d'architecte que la première tranche et le gymnase.

    C'est un choix de tout début de mandat que nous avons fait, en concertation étroite avec tous ceux pour qui ces lieux allaient être un lieu de travail. Nous y avons ajouté une ambition en terme de construction et de développement durable. Robert et Françoise y reviendront.

    C'est un effort financier important et je tiens donc à remercier ici et publiquement notre Conseiller Général du canton de Scionzier, Maurice GRADEL, d'avoir apporté son soutien financier dans le cadre de son enveloppe de crédits cantonalisés. C'est ici le seul concours financier dont nous avons pu bénéficier puisque le Conseil Général a modifié ses critères d'attribution et que le classement financier de notre commune ne nous a pas permis d'obtenir les quelques 10 % auxquels nous aurions pu avoir droit il y a quelques années encore. Le Conseil Général a d'ailleurs financé la première tranche.

    Je ne serai pas exhaustif sur les choix opérés par la commune dans ce quartier puisque nous avons poursuivi les acquisitions foncières, en direct ou par le biais de l'Etablissement Public Foncier.

    A quelques encablures, devrait s'édifier dans les années à venir, un nouvel Etablissement Public Hospitalier pour les Personnes Agées Dépendantes.

    C'est donc le Marnaz de demain qui continuera de se développer ici à l'ouest du centre-ville.

    Il y a quelques semaines, une exposition consacrée à l'école autrefois (organisée par Joëlle GARIN) a connu un très grand succès auprès des écoliers, des enseignants, des parents d'élèves mais plus largement auprès de la population de Marnaz. Vous verrez dans le bâtiment que nous allons visiter un clin d'oeil à cette exposition...

    Dans les quelques mots que j'ai eu le plaisir de prononcer, et sans renier la nostalgie légitime que l'on peut éprouver en se souvenant de l'école de son enfance, je nous exhortai à puiser dans les valeurs fondatrices de l'école de la République : la liberté, l'égalité, la fraternité, valeurs essentielles, avec la laïcité, pour bâtir l'école de demain et que nous retrouverons bientôt gravées au fronton de ce groupe scolaire.

    J'ai l'immodestie ce matin de penser que ces nouveaux bâtiments contribuent, un tout petit peu, à créer les conditions favorables pour aboutir à cet objectif.

    Et cette simplé idée décuple mon bonheur.

  • Sapeurs-Pompiers : Cérémonie de fusion des CPI de Scionzier et de Marnaz

    Lien vers la vidéo réalisée au cours de la cérémonie : 


    passation commandement scionzier marnaz
    par laurent101271

     

    Pompiers, Marnaz, Scionzier 

    Pompiers, Marnaz, Scionzier

     Pompiers, Marnaz, Scionzier 

    Photos : Joëlle GARIN

     

    Discours de Monsieur le Maire de Marnaz

     

    Monsieur le Président du Conseil d'Administration,
    Mon Colonel, Directeur départemental du SDIS,
    Monsieur le Conseiller Général et Maire de Scionzier,
    Mesdames et Messieurs les Maires et Maires Honoraires,
    Mesdames et Messieurs les élus des communes,
    Messieurs les Présidents,
    Officiers, Sous-Officiers, Sapeurs-Pompiers, Jeunes Sapeurs-Pompiers du Groupement de la Vallée de l'Arve et du Centre de Marnaz-Scionzier,
    Messieurs les Anciens Sapeurs Pompiers,
    Mesdames et Messieurs les musiciens, que je remercie de leur présence,
    Mesdames et Messieurs,

    Je prends aussi la parole ce soir devant vous au nom de Maurice GRADEL, Conseiller Général et Maire de Scionzier pour vous dire le plaisir que nous avons de nous retrouver ce soir dans cette caserne.

    J'ai le sentiment que nous vivons ce soir, en cette belle soirée d'été, un événement d'une haute importance, aboutissement d'une longue démarche de rapprochement.

    Je tiens ici à saluer tous ceux qui ont cru en ce projet et l'ont rendu possible, le Lieutenant Colonel BROBECKER, qui va nous quitter bientôt, appelé à de nouvelles fonctions. Les officiers du Service départemental et du Groupement de la Vallée de l'Arve et aussi les deux chefs de centre de Scionzier, Alain BIBOLLET et de Marnaz, Olivier GAILLARD.

    Ce rapprochement est aujourd'hui effectif grâce aux sous-Officiers et sapeurs pompiers volontaires des deux centres qui se sont fortement impliqués, notamment dans des groupes de travail.

    Je souhaite la bienvenue aux 3 sapeurs pompiers professionnels nommés à Marnaz et tout particulièrement à votre nouveau chef, le Major Roland MUSY, avec lequel nous entretenons déjà d'excellentes relations.

    Je crois maintenant que sous l'oeil des Anciens, de ceux qui portent la mémoire des Sapeurs Pompiers, vous pourrez continuer dans cet équipement récent et fonctionnel pour accomplir vos missions de lutte contre le feu, de secours aux personnes et aux biens, dans l'ensemble des communes de votre ressort et parfois même bien au delà. Je salue ici le choix fait par les équipes municipales précédentes de François PERNAT et d'Arlette DEBALME qui se révèle ce soir plus que jamais comme un excellent choix de localisation et de conception.

    Vous aurez aussi cette tâche délicate et essentielle qui consiste à transmettre l'esprit de courage et de dévouement aux jeunes générations, par le biais de la section des Jeunes Sapeurs Pompiers. Je ne peux que louer le travail accompli dans ce cadre et vous encourager à la poursuite.

    Je gage que vous vous plaisez déjà tous ici à Marnaz, dans ce quartier nouveau qui est celui de la rue Pierre ROSSET dans laquelle l'école et les services périscolaires viennent d'être agrandis. Vous utilisez le gymnase régulièrement pour vos entraînements. 

    Une Maison d'Accueil pour Personnes Agées verra aussi bientôt le jour. 

    Les élus de la commune de Marnaz ont souhaité constituer des réserves foncières à l'arrière du bâtiment afin de permettre toutes les évolutions à moyen ou long terme.

    C'est une manière d'illustrer la tâche d'accompagnement qui nous revient, à nous les élus locaux, et je crois pouvoir dire avec Maurice GRADEL que nous avons toujours soutenu cette démarche, parce qu'elle était d'abord celle que les Sapeurs Pompiers avaient eux même décidée.

    A la veille de notre fête nationale, qui est devenue au fil des ans la fête de tous les pompiers de France, je veux vous dire que la population est fière de votre action et qu'elle vous et vous soutient.

    Et quoi de plus normal finalement que les représentants du peuple que nous sommes soyons à vos côtés.

    Il y a des élus formidables qui, en plus de cette évidence, ont ajouté un supplément d'âme à leur engagement pour se consacrer tout particulièrement à vous. Gérard MAURE, le Président du SISPA, en fait partie.

    Ce soir, quelques semaines après qu'une décision politique ne l'ait empêché de poursuivre son action comme 1er vice-président du Service Départemental, j'ai trouvé normal que son nom soit évoqué ici, dans la vallée de l'Arve et dans le bassin clusien afin que chacun se souvienne de l'action qu'il a menée au service des pompiers de la Haute-Savoie pendant et après avoir été un élu remarquable au service de sa commune de Thyez et de son territoire.

    Je souhaite, pour le bien des Sapeurs-Pompiers, que l'avenir vous donne des élus de la trempe de Gérard afin de vous donner les moyens de vos missions et  de  porter toujours plus haut les valeurs des Sapeurs Pompiers.

    A toutes et tous, et surtout à vos familles présentes ce soir, je vous souhaite une bonne soirée.

    Vive le centre de première intervention Marnaz-Scionzier !
    Vive les sapeurs pompiers !

  • Discours de Monsieur le Maire de Marnaz à l'occasion du vernissage de l'exposition d'art premier africain (le 8 avril 2011)

    Monsieur le Sénateur,
    Madame GRADEL, représentant Monsieur Maurice GRADEL, Conseiller Général et Maire de Scionzier,
    Mesdames et Messieurs les élus d'Annecy, Bonneville, Cluses, Magland et Vougy,
    Cher Alain VEYRET,
    Chers amis,

    L'Afrique !

    Ce simple mot est si évocateur en soi.

    C'est ce continent complexe et contrasté qu'Alain VEYRET nous invite à découvrir sous l'angle des oeuvres de sa collection qui ont été rassemblées sous le vocable d' « Art premier africain ».

    Alain, nous nous connaissons et nous nous apprécions depuis de nombreuses années. Nous partageons des valeurs et je savais d'avance que cette exposition serait une réussite.

    Une réussite essentiellement parce que tu es un humaniste. Et tu sauras faire vivre cette exposition par la connaissance que tu as de chacune des pièces présentées et parce que tu sauras faire passer le message : Derrière chacune d'entre elles il y a une histoire humaine.

    C'est à dire des hommes et des femmes qui ont façonné de leur mains une représentation culturelle et spirituelle des choses les plus fondamentales de l'existence humaine : la transcendance, l'ascendance, la descendance. Au fond, la vie et la mort... Mais la vie quotidienne aussi...

    Qu'il s'agisse des représentations humaines ou animales, parfois même de représentations thériantropiques (c'est à dire qui mêlent l'homme et l'animal), chaque oeuvre est ici pour évoquer quelque chose en nous.

    Mais pour que le dialogue entre l'oeuvre et notre âme s'instaure, il faut, je crois, remplir une condition. Cette condition exige de nous que que oubliions nos a priori occidentaux et les représentations mentales de notre environnement que nous avons construites et qui parfois nous étouffent.

    J'ajouterai un dernier message dont le but n'est pas de dramatiser les choses, il faut savoir que toutes les oeuvres que nous découvrons ce soir sont issues de cultures africaines vivantes mais qui sont menacées. 

    Je pense qu'Alain y reviendra. Le SIDA, l'exode rural, la progression du Sahel menacent des civilisations séculaires. 

    Mais pas seulement, la progression d'une monoculture mondiale est une menace tout aussi grave parce qu'elle touche au coeur même de ce qui forge l'identité culturelle et sociale.

    L'ethnologue et immense penseur Claude LEVI STRAUSS nous mettait déjà en garde : « Pour que les cultures  persistent dans leur diversité, il faut qu'il existe entre elles une certaine imperméabilité. »

    Alors merci Alain pour cette belle exposition, pour cette invitation au voyage et à la distanciation. Merci aussi de contribuer à faire connaître ces oeuvres et les cultures qui les ont engendrées et de les reconnaître. Merci donc de rendre cet hommage à l'Afrique.

    *